Faire son yaourt maison sans gadget inutile (yaourtière)

2/25/2007

Accueil >> Les semi-conserves >> Les produits laitiers

Machine à ci, machine à ça... machines à sous ! :) Plus on fait de machines, moins on comprend ce qu'on fait. On fait du yaourt et des fromages depuis plus de 10 000 ans. Je parie qu'à l'époque les prises de courant étaient plutôt râres. Mais dans notre frénésie d'acheter des machines pour être heureux, la plupart des gens croient que pour faire du yaourt, ça prend absolument une machine exprès pour ça.

Quand j'étais petit, ma mère m'a appris à faire du yaourt, et y a pas une machine qui a réussi à me le désapprendre depuis. :)

Pas besoin de perdre votre argent pour aller consommer un gadget inutile de plus, qui a gaspillé des ressources naturelles, de l'énergie et de l'air pur à fabriquer. Vous avez sûrement déjà tout ce qu'il faut à la maison.

Matériel requis pour réussir votre yaourt à tout coup :
  • une casserole en inox à fond épais, munie d'un couvercle
  • une cuiller de cuisine
  • un thermomètre de cuisine
  • des bocaux Mason et des couvercles (je prend ceux de rangement, en plastique)
  • un journal, sinon peu être une ampoule électrique de 60 watts, pour remplacer celle de 40 watts qui est dans votre four...
Ingrédients :
  • du lait
  • du yaourt nature (celui que vous préférez)
  • du lait en poudre si, comme moi, vous le préférez ferme
Première étape :

Vérifiez la température de votre four.

Placez un thermomètre sur la grille du centre du four près de la lampe allumée. Regardez le dessus de votre cuisinière, si les ronds sont électriques et en serpentins, vous devriez voir la lumière émise par la lampe de l'un d'entre eux. C'est la cheminée du four. Placez un journal dessus. Revenez lire la température dans 30 minutes. Si la température est entre entre 38 (101 F) et 46 (115 F), vous avez votre yaourtière !

Si c'est pas encore assez chaud, il faudra remplacer la lampe par une ampoule de 60 watts, le temps faire le yaourt, et tout devrait bien aller. Je recommande de placer cette ampoule à chaque fois que vous faites du yaourt, et de ne pas oublier de la remplacer par celle d'origine. Les ampoules conçues pour les four sont faites pour ça, et il faudrait éviter de garder une ampoule régulière dans votre four en permanence, du moins, je crois. J'ai déjà oublié de remettre l'ampoule de 40 watts en place et j'ai utilisé le four sans problème, mais je crois qu'il vaut mieux pas faire ça à long terme, car les ampoules ordinaires sont moins résistantes.

D'autres préliminaires :

Tout ce qui servira à faire votre yaourt, devra être stérile, sinon très propre. Si vous avez un lave-vaisselle, sortir vos pots, votre casserole et votre cuiller le plus tôt possible après la fin du lavage sera suffisant. Moi, j'ai pas de lave-vaisselle alors je place mes bocaux, leurs couvercles et la cuiller dans la casserole et je couvre d'eau. Je porte à ébullition pour 10 minutes. Je place le tout sur un linge propre, les bocaux à l'envers et je commence la recette.

Bion, allons-y ! :

"Prélamper" le four entre 38 C (101 F) et 46 (115 F). (ç:

Pour faire du yaourt, il faut d'abord chauffer le lait, mais sous le point d'ébullition. Ça détruira certains enzymes qui vont nuire au développement du yaourt.

Si vous voulez un yaourt ferme, ajoutez jusqu'à 1/2 tasse (60 g) de lait en poudre par litre de lait. Plus votre lait sera maigre, plus il faudra ajouter de lait en poudre pour le même résultat. Vous aurez un yaourt très ferme avec 1/2 tasse de lait en poudre ajouté à du lait sans gras. Pour moi, 2 c. à s. (15 g) par litre, suffisent pour obtenir un yaourt ferme avec du lait contenant seulement 1 % de matière grasse.

Verser le lait dans la casserole, et chauffer sur feu moyen jusqu'à ce que le lait ait atteint 85 C (185 F), et brassant doucement de temps à autre, juste pour répartir la chaleur. Il suffit de mettre le thermomètre en contact avec la surface de la casserole. Pas vraiment besoin de l'immerger dans le lait. Certaines recettes indiquent même de faire bouillir un peu le lait, alors c'est pas trop grave si la température dépasse un peu. Je crois pas que soit bon de faire bouillir le lait, plus on chauffe, plus on dégrade les valeurs nutritives d'un aliment.

Couvrir et laisser refroidir dans un évier d'eau froide jusqu'à 41 C (105 F). Ensemencer le lait à plus de 43 C (110 F), pourrait vous faire rater votre yaourt.

Ajoutez 2 c. à s. de yaourt par litre de lait, et brassez très doucement pour une petite minute. Si vous brassez énergiquement, vous allez probablement rater votre yaourt. Je sais pas pourquoi. :)

Versez doucement le futur yaourt dans vos bocaux, et scellez-les.

Il ne reste qu'à placer vos bocaux au four, à proximité de la lampe, pour entre 3 et 12 heures. Plus votre four sera chaud, ou plus vous mettrez de yaourt dans votre lait, moins ce sera long.

Réfrigérer le yaourt et remettre l'ampoule de 40 watts en place dans le four.

Récapitulons :
  • Stériliser vos instruments.
  • Visser la lampe de 60 watts dans le four.
  • Chauffer votre lait.
  • Laisser tiédir.
  • Ensemencer le lait tiède de yaourt.
  • Empoter.
  • Placer les pots au four.
  • Faire dodo.
  • Réfrigérer.
  • Interchanger les ampoules dans le four





C'est aussi simple que ça. Je suis devenu tellement habitué, que je le fais sans thermomètre.

Accueil >> Les semi-conserves >> Les produits laitiers

30 commentaires

cammu a dit...

Un gros merci Vincent pour la recette et les explications.

P.S.
J'aime bien tes deux illustrations.
:)

25/2/07 19:54

Salut cammu,

J'espère que les explications t'aideront à ajuster ta propre recette pour faire ton yaourt à ton goût.

On peut accéder au site de l'illustrateur en cliquant sur ses images.

25/2/07 19:59
Dominic a dit...

Salut Vincent,

Autrement dit, on n'allume jamais le four, c'est ça ? La chaleur est produite par la lampe ?

Dom

26/2/07 03:38

Bonjour Dom,

Oui c'est ça.

Même qu'au Moyen-Orient en été, il suffit de placer la casserole sur une serviette, et de la couvrir d'une couverture pliée. J'ai vu des Libanais faire ça sans aucun problème.

D'autres mettent la casserole dans une chaudière d'eau chaude, tout simplement.

26/2/07 06:58
cammu a dit...

Merci je conserve le lien pour les illustrations.
:)

26/2/07 07:53
Dom a dit...

Salut,

Est-ce nécessaire de prendre des pots mason ? Peut-on tout simplement prendre nos anciens contenants de yogourt en plastique ?

Dom

20/3/07 11:25

J'y vois pas de problème Dom, je les met en bocaux car ça goûte pas le plastouic, et le format me conviens.

21/3/07 18:02
Petite Fraise a dit...

Sur le site cfaitmaison (http://www.cfaitmaison.com/index.html ),ils donnent d'autres techniques pour faire son yaourt et son fromage blanc avec ou sans machine.Je vais bientôt tester la technique du cuit vapeur et je reviendrais faire un commentaire.;)En passant,ce site est très bien,dommmage que je n'ai pas la possibilité d'en profiter à fond.

4/8/07 18:06

Bonjour Petite Fraise !

Dis donc je te remercie beaucoup pour la ressource que tu nous réfère !

Je viens de faire un bref survol mais je sens qu'il aboutira dans mes favoris.

5/8/07 12:06
Petite Fraise a dit...

J'ai testé les yaourts au cuit vapeur.Ca fonctionne très bien.Pour l'instant,ils sont natures et 100 fois meilleurs que dans le commerce. ;) Au fait Vincent,continue ton site,il ets très bien fait.Avant,je pensais que c'était compliqué et à te lire,je comprends que c'est tout à fait faisable.Merci!

1/9/07 17:59

Désolé, j'étais aux tomates depuis 3 jour, aï ! :)

Merci Petite Fraise

3/9/07 18:59
Pikatou a dit...

Bonjour Vincent!!
Merci mille fois pour ce fabuleux site... que de temps vous avez du y consacrer!! si j'étais encore dans le 450, je serais aller canner avec vous lol! Votre recette de yogourt semble excellent, je vais l'essayer un peu plus tard, après la saison des tomates. J'ai cependant une question. J'ai vu à l'épicerie qu'il y avait des petites boîtes de bactéries pour faire du yogourt, est-ce que vous savez si ça fonctionne au four??
Merci de votre réponse et bonne soirée!
Annie

24/9/07 00:01

Bonjour Pikatou,

Bienvenue ici !

En théorie, oui je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas.

Mais en pratique, j'ai jamais essayé. Je suis toujours parti de yaourt.

24/9/07 03:46
Greene Ouitche a dit...

Quelle mine d'or d'infos extraordinaire!! C'est sûr que j'essaie ce yaourt au four en fin de semaine... Mais je le fais au soya vanille, c'est dé-li-cieux! Quel site extraordinaire! Merci!!!!

13/9/08 16:49

Ha non, pas une autre granoulle icitte !

Bienvenue ici, maudite sorcière !

:)

13/9/08 19:39
sarahlaplume a dit...

Allô Vincent!

J'ai toujours rêvé de faire mon yogourt moi-même, mais n'avais pas envie d'investir dans une yaourtière sans savoir si j'aimerais vraiment ça. Et comme les illustrations, moi quand ça demande trop de bebelles...

Or là je lis et relis, et enfin le yogourt maison me semble à portée de main ;-) J'ai imaginé ce yogourt avec un ou deux glous de confiture de cerises de terre à l'ancienne...

Je suis tellement contente d'avoir découvert ton site. Et plus j'expérimente, plus je me rends compte que ça se fait quand c'est bien expliqué. C'est si agréable d'apprendre.

Ce qui me réjouit peut-être le plus c'est L'INDÉPENDANCE que cela donne face à la grande industrie, cela me ravie. Quant à moi, c'est même une raison supplémentaire de «pourquoi faire ses conserves (et son yogourt) aujourd'hui?»

Je n'ai pas terminé de «m'autopsychanalyser», mais ça répond à un besoin très profond que je n'arrive pas encore à nommer précisément. Mes amis me taquinent, pour ne pas dire me niaisent, et me disent que j'ai dû être une fermière dans une vie antérieure ;-)

Si je t'étourdie avec mes commentaires et mes états d'âme tu me le dis OK, parfois quand je pars...

Merci pour une autre belle recette!

sarahlaplume

17/9/08 01:10

>> ça répond à un besoin très profond que je n'arrive pas encore à nommer précisément

Moi non plus, mais je ne creuse pas trop. Je suis bien dans ce que je fais et je ne pourrais pas le faire si j'étais équilibré. :)

Je crois que mon piton "révolte" est resté collé depuis mon adolescence.

17/9/08 12:51
Marie-Christine a dit...

Merci pour les explications... j'en ai déjà fait mais avec du yagourmet... mais bon si je comprends bien, je peux mettre du yogourt dedans à la place... si mon yogourt est aux fraises... ou aux framboises, est-ce que ça dérange??

merci pour ton site, j'envoie très souvent ton lien en référence à des amis qui se questionnent!

marsyl

14/12/08 19:57

Bonjour Marie-Christine,

Bienvenue ici.

Oui ce dont on a besoin, c'est des bonnes bactéries, le yaourt en est plein, alors on a pas besoin d'en acheter à part.

Pour le reste de ma réponse, je vais probablement te décevoir. J'ai toujours fait du yaourt nature avec du yaourt nature. J'ajoute des confitures, des compotes, des tartinades ou des morceaux de fruits dedans au service, quand j'en veux. Je n'ai jamais essayé autre chose, et je n'ai aucune idée de l'influence que ça pourrait avoir sur sa fabrication.

C'est idiot non ? :)

14/12/08 21:23
Isa a dit...

Bonjour, je viens de découvrir ton merveilleux univers... ça donne le goût de faire de la popote !

J'ai une petite question concernant le yaourt : est-ce qu'il est possible de le faire dans un seul gros contenant ou bien ça fonctionne seulement dans des petits pots ?

Merci

Isa

17/1/09 18:17

Bonjour Isa,

Bienvenue ici,

Désolé de te répondre si tard.

Oui on peut prendre des chaudières si on veux. :)

4/4/09 09:43
Siberien a dit...

Question un peut bête: est-ce que c'est vraiment plus économique ? J'imagine que 1 litre de lait = 1 litre de yogourt ?

29/9/09 20:12

Oui c'est à peu près ça. Donc c'est seulement 2 fois moins cher.

Je le fais surtout pour ne pas gaspiller des pots de plastiques. Le recyclage n'est pas une solution pour moi.

29/9/09 22:44
Siberien a dit...

Ben pourquoi pas alors, t'en qu'à faire mon kéfir, vais essayer le yaourt. Fait longtemps que j'y pense. Vais attendre que la folie des conserve soit passé.

Merci

30/9/09 14:16
Maya a dit...

Bonjour,
Merci pour votre site, qui est une mine d'or !
Ma mère est libanaise, c'est elle qui m'a appris à faire le yaourt, et je me suis dit que je pouvais vous transmettre sa technique car elle demande encore moins de matériel.
Donc tout pareil que vous, le lait doit être à 42°C, elle a vérifié un jour avec le thermomètre à sucre. Sinon, comme vous pouvez vous en douter, de manière ancestrale, on fait sans thermomètre ;). Ce qu'on dit au Liban, c'est qu'on doit pouvoir laisser son petit doigt 10 secondes sans se brûler. En gros, ce doit être plus que tiède mais pas trop chaud. Aussi, on essaie directement de viser cette température, mais nous n'avons pas de lait frais, donc il a de toute façon été au mieux pasteurisé, au pire stérilisé. Si on la dépasse, soit on attend, soit on rajoute un peu de lait frais.
En attendant, on a sorti le yaourt et on lui a rajouté un peu de lait à température ambiante pour que les bactéries commencent à "se détendre".
Quand le lait est à la bonne température, on rajoute le yaourt, on mélange un peu, on met le couvercle de la casserole (voire une assiette dans mon cas, ma casserole n'ayant pas de couvercle) et on emmitouffle le tout dans une couverture ou un vieux manteau, dans un coin tranquille sans trop de va et viens, si possible pas trop loin d'un chauffage.
Au bout de 6h, on l'enlève et on le met en pots ou dans une boîte ou un bocal.
Moins de 6h : il n'est pas très fait, et plus de 6h : il devient plus acide.
Nous le faisons même en hiver de cette façon.
Merci encore pour toutes vos recettes et conseils !

19/10/09 10:54

Bonjour Maya !

Bienvenue ici.

Tu sais que j'ai déjà vécu un peu au Liban ? C'est là que j'ai vu les plus jolis yeux sur terre...

...enfin bref shukran
pour ta contribution et à bientôt !

19/10/09 11:06
Maya a dit...

Merci pour cette réponse.
Je m'étais douté que tu connaissais le Liban en parcourant ce blog. D'ailleurs ton astuce d'égoutter la labneh dans le réfrigérateur est géniale ! Je ne m'en sortais pas bien en été...
Merci !

23/10/09 11:55
Souzie a dit...

Salut Vincent,

Je ne suis pas très expérimentée dans les blogues. Ça fait 3 fois que je réécris le même texte!!!

J'ai préparé hier une tartinade au sucre et à la crème fraîche. Puisque le mélange ne contient aucun fruit, faut-il quand même faire une stérilisation complète?

Quand on laisse refroidir une conserve, si les couvercles ne se sont pas scellés en refroidissant, faut-il jeter tout et recommencer? Ou juste reprendre une ou deux étapes?

Merci de tes lumières.

11/12/09 08:25

Bonjour Souzie,

Bienvenue ici.

Je n'ai aucune recette de ce genre ici donc j'ignore de quoi tu parles et conséquemment ne me prononcer la dessus.

De manière générale, on ne met pas de produits laitiers en conserves. On en fait des semi-conserves, comme ici pour le yaourt.

Les étapes de mise en conserves sont présentes en lien dans chaque recette du blogue au dessus des durées de stérilisation. On clique dessus et toutes les instructions sont là pour que les bocaux scellent bien. Quand il arrive qu'un bocal ne scelle pas, on peut choisir de le réfrigérer pour consommation proche ou de reprendre les étapes au moment ou on replace un couvercle neuf sur le bocal.

11/12/09 08:59

bon soir mon cher vincent,

j'écris de barcelone, espagne.

D'abord, merci pour ton blog, c'est très interessant tout ce que racontes sur la mise en conserves, quan meme on rigole. Un gros muà!!

Il i a encore une autre technique pour reussir avec le iaourt, sans aucun gadget. Je l'essaie et c'est vrai, on peut faire iaourt, dans le lit,avec la chaleur de ton corp, -tan mieux s'il y a de la bonne compagnie-, pendant huit heures dans un gros pot avec la lait chaude, la lait en poudre et le lendemain on peut faire le petit dejeneur sans y sortir.
C'est vrai que le iaourt c'est un peu liquide, mais... si le four ne marche pas, c'est une curieuse alternative, je panse... quand meme on peut rire...

(desolée pour mon français j'escris très maladroit...ne veux pas m'écoutez!!)

Merci pour tout.

10/1/10 17:03

Publier un commentaire

Vérifiez bien les FAQ et utilisez le moteur de recherche (en haut à gauche) avant de poser une question SVP. Les question figurant déjà dans les FAQ ne seront pas publiées.